Vous trouverez ci-dessous des élements offrant une vision éclectique de la céramique contemporaine.

Des termes, oeuvres et artistes choisis par nos médiatrices pour permettre une découverte cohérente et éclairée de chacune des salles du parcours.

Henri Met de Bles | Jean Girel | René Ben Lisa | Geneviève Asse

Coup de Coeur !

L’ÉMAIL EST UN PAYSAGE

Jean Girel (1947) et Henri Met de Bles (1490-1566)

Jean Girel, est l’un des plus grands artistes vivants, élu maitre céramiste vénéré au Japon et en Chine. La pièce présentée dans cette exposition est un chef d’œuvre dont le décor d’inspiration paysagère, tire sa source dans la peinture de Joachim Patinier, dit Patinir (1483-1524), peintre de la Haute Renaissance flamande. Par ses paysages en perspective atmosphérique, un premier plan aux couleurs chaudes, vives et un second plan plus éloigné peint dans un dégradé du bleu au blanc créant une impression de lointain ; Joachim Patinier est considéré comme l’initiateur du genre paysage et influencera beaucoup d’autres peintres dont Henri Met de Bles présenté sur nos murs.

Ici dans Saint Jérôme dans un paysage, l’arrière-plan est traité dans un dégradé de bleu, principe repris dans l’émail de Jean Girel, ou ses fondus, donnent l’aspect d'un paysage éthéré, les superpositions de couleurs rappelant la terre, les montagnes et le ciel. Dans des étendues d’émail, l’œil du visiteur se promène puis se perd dans l’immensité d’un ciel somptueux.

René Ben Lisa (1926-1955) et Geneviève Asse (1923-2011)

Les céramiques de Ben Lisa sont extrêmement poétiques, sorte de rêverie abstraite autour d’un paysage. Les effets obtenus dans l’émail sont en partie aléatoires car ils dépendent des nombreuses réactions chimiques qui ont lieu au cours de la cuisson… mais le mélange des couleurs parfait et délicat montre le talent et la prouesse technique relevée par l’artiste.

De la même manière, Geneviève Asse, artiste peintre, graveuse, formée à l’Ecole Nationale des arts décoratifs, connue pour ses monochromes de bleu, évoque avec une touche brossée et légère des paysages abstraits. Tout comme un céramiste, Geneviève Asse est à la recherche de la couleur, celle qui couvrira le lin de la toile comme l’émail couvre la terre d’un pot. L’inimitable bleu Asse s’obtient donc avec des ocres, des blancs et des noirs. Un savant mélange inspiré par la lumière du golfe du Morbihan.

Sa palette emprunte les couleurs de la nature dans une gamme allant du gris clair, gris rose, au gris vert, ainsi que de la terre de sienne, ou du noir. Les toiles sont plongées dans une atmosphère brumeuse qui renforce ce côté poétique que l’on retrouve dans les effets émaillés de Ben Lisa et également le travail de Philippe Lambercy :  l’émail laiteux légèrement bleuté de Sculpture, 2002 rappelle les mêmes effets picturaux de la peintre et offrent tous deux une ouverture vers de sublimes effets paysagers.

 

Les mots de l'expo !

Émail : c’est une couche de matière ou enduit vitrifiable posée sur la céramique, pour la rendre imperméable, la protéger et pour apporter une dimension colorée, brillante à la matière. L’émail contient en majorité du verre en poudre, mélangé à différents éléments : des additifs, des pigments, des oxydes métalliques. Il cuit à haute température dans un four céramique, se vitrifie et devient lisse. Il peut être, entre autres, stannifère à base d’étain, opaque couvrant la faïence ou bien siliceux, transparent couvrant la porcelaine

Silice : constituée de dioxyde de silicium, extraits de sable très pur. Très utilisée en céramique comme glaçure, cette substance transparente blanche donne une fois cuite (la fusion s’opère à une température très élevée proche de 1800°), un verre parfait.

Biographies choisies

Ben-Lisa René (1926-1995) 

En 1942, René Ben-Lisa est élève à l’école des Beaux-Arts de Marseille. Il débute une carrière de peintre puis se tourne vers la céramique en 1947. Il s’installe dans le village de la Prignonne pour produire une céramique utilitaire décorée de cruches et de pots anthropomorphes cuites au four électrique. D’ascendance kabyle, andalouse et provençale, c’est un poète par le verbe autant que par la céramique. 

Alain Vernis (1946 )

Alain Vernis est né en 1946 à Sens (Yonne). Après ses études, en 1968, il parcourt l’Inde, l’Afghanistan, le Kenya, l’Éthiopie… au cours desquels il développe un nouveau moyen d’expression, la photographie. En 1985, il établit son atelier dans le Haut-Morvan, choisissant délibérémentune vie de solitude et d'ascèse. Au sein d'une nature exigeante, il entreprend seul son initiation à la céramique. Faisant preuve d'une rigueur et d'une passion infinies, il se plonge totalement dans la manipulation de la terre, des argiles et des minéraux spécifiques à la région.

Alain Vernis est l’artiste du bol et comme un être qui vient au monde, chaque création est singulière. Elle se distingue par sa forme, chaque étape du processus contribuant à la singularité du bol final. Ses bols sont présentés à Paris, notamment à la galerie DM Sarver, et en 2004, ils font l'objet d'une exposition au Musée archéologique de Bibracte en Bourgogne. À partir de 2006, son travail est exposé à Londres, Bruxelles et Genève, ainsi qu'au Pavillon des Arts et du Design à Paris, offrant ainsi au public la possibilité de découvrir son œuvre dans diverses villes européennes.

Daniel de Montmollin (1921)

Né le 27 août 1921 à Saint-Aubin-Neuchâtel (Suisse). Après des études classiques dans le Valais, l’Alsace et Genève, Daniel de Montmollin s’est intégré en 1942 à la communauté de Taizé, alors en création ; il y vit depuis 1946. Il a écrit des ouvrages importants, depuis Le Poème céramique (sous le titre La Poterie) et Célébration de la pierre publiés entre 1965 et 1974. Aujourd’hui âgé de 102 ans, Daniel de Montmollin est le maître incontesté des grès aux couvertes de grand feu.

Programmation & Bibliographie

PROGRAMMATION

Les Paysages de Jean Girel, de Yannick Coutheron | Jeudi 4 avril, 20h, 6 €

En partenariat avec l'Espace Renoir - la projection sera suivie d'un temps d'échanges avec l'artiste Jean Girel.  Plus d'informations ici !

 

Conférence : le Bol, le plus abstrait des contenants par Bernard Bachelier

Jeudi 22 février, 18h, Entrée libre

Le bol est un objet universel et intemporel qui accompagne l’histoire de l’humanité. Depuis une cinquantaine d’années, les céramistes l’ont placé au coeur de leurs recherches formelles sous l’influence de l’Asie et notamment du Japon. Le bol est devenu une forme canonnique sur lequel les artistes ont déployé leur écriture, délaissant l’intention fonctionnelle. Cette approche a correspondu aux attentes d’une génération de céramistes, apparue à la fin des années 70, qui a rompu avec le décor au profit de la mise en exergue de la matière, s’apparantant au mouvement de l’expressionisme abstrait en peinture.

Bernard Bachelier est le président du Club des Collectionneurs de Céramique, les Céramophiles. Il a publié deux ouvragess sur sa collection, Le Bol, le plus abstrait des contenants et Métamorphoses. La céramique aux frontières de la peinture et de la scultpure.

SÉLECTION DE LA BIBLIOTHÈQUE DU MUSÉE

Sur René Ben-Lisa :

  • René Ben-Lisa René  : René Ben-Lisa, Propos d’un céramiste : Lettres à Philippe Lambercy et à Michel Le Gentil. Bibliothèque du Musée Joseph Déchelette : Cote : 7017 A
  • Bruno Ely  : René Ben-Lisa, la céramique ou l’harmonie poétique, La revue de la céramique et du verre, n°113, novembre-décembre 2003, p.37.                                                                                
  • Jean Girel  : René Ben-Lisa, Nicolas de Staël, correspondances, La revue de la céramique et du verre. Bibliothèque du Musée Joseph Déchelette : Cote : P 503 / n°113
  • Gérard Gaveau  : Ben-Lisa.  Bibliothèque du Musée Joseph Déchelette : Cote : 3134 B
  • Musée des beaux-arts et d'archéologie Joseph Déchelette. Roanne, 1997 : Regard sur la céramique contemporaine : exposition présentée au Musée Joseph Déchelette, Roanne. Bibliothèque du Musée Joseph Déchelette : Cote : 7715 Br

Sur Alain Vernis :

  • Bernard Bachelier : Le bol, le plus abstrait des contenants.. Bibliothèque du Musée Joseph Déchelette : Cote : 6761

Sur Daniel de Montmollin, Frère de Taizé :

  • Daniel de Montmollin : Le poème Céramique : introduction à la poterie. Bibliothèque du Musée Joseph Déchelette : Cote : 3492 A