Samedi 28 avril - [UNE SEMAINE, UN DÉFI]

Semaine #2 : Gourmandises !

Chaque semaine durant le confinement, le musée vous propose de participer à un défi qui fera appel à vos sens artistiques !

Envoyez nous vos réalisations par messageries facebook, instagram ou à musee@ville-roanne.fr ! Nous partagerons dès lundi vos créations et ce, jusqu'au prochain défi vendredi prochain !

***

Ne trouvez-vous pas que ces semaines de confinement nous ramènent vers certains essentiels : manger, se nourrir, découvrir, se cultiver ?
La nourriture est un thème à part entière dans l’histoire de l’art. Parmi les multiples formes que cet intérêt a pu prendre, on s’intéresse cette semaine à la Nature Morte. Si, si vous connaissez : ces mises en scènes d’objets inanimés, de fleurs, de fruits, de viandes ou de poissons... Des objets très matériels pour des œuvres à la portée symbolique très forte : profiter de la vie, car les choses sont éphémères !
Si le musée était ouvert, vous pourriez découvrir : "Nature morte de fleurs et de fruits" (1771) de Jan Van Os (1744 – 1808).

Défi 1 :

5 animaux et insectes sont cachés dans le tableau, au milieu des fruits et des fleurs. Mais lesquels ? A toi de les trouvez ! Dessine ensuite l’insecte, le fruit et la fleur que tu préfères dans ce tableau.  

Défi 2 :

Qu'avez -vous dans vos placards ? Quelles gourmandises (ou autres) vous aident à vivre ces jours de confinement ? Mettez-les en scène ! À partir de vos réserves de nourriture, réalisez une nature morte contemporaine. Sur la table ou autre support, disposez vos paquets de pâtes, conserves, fruits et autres douceurs ! À partir de là, dessinez, peignez, photographiez ... (la technique est libre)

Et bien sûr, trouvez un titre à votre composition : Nature Morte aux paquets de pâtes, Thon en boîte et chocolat ...

Bon défi créatif ! Nous avons hâte de découvrir vos propositions !

Nature morte de fleurs et de fruits, 1771 de Jan Van Os (1744 – 1808)

Regardons ce tableau de plus près Posée sur du marbre, cette nature morte regorge de fruits, de fleurs mais aussi d’insectes.

Au premier plan, des feuilles en nombre retombent sur la colonne de marbre. Elles décorent et cachent en partie la matière froide du marbre.

Au centre, une belle grappe de raisin que l’on devine juteuse, attire l’attention ainsi que les œillets juste au-dessus. La lumière du tableau se porte sur ces éléments et les traverse pour finir sur le fond du tableau qui semble être une forêt.

Tout autour, des fruits et des légumes de tous les pays, de toutes les saisons, sont posés de façon périlleuse. On imagine facilement que dans la réalité, il serait bien difficile d’obtenir cette disposition !

Regardez l’ananas, on dirait qu’il lévite ! Caché derrière ce foisonnement, un pot imposant, avec couvercle, qui sert de décor. Et partout, se cachent des insectes qui apportent l’idée de vie, avec l’abeille par exemple qui pollinise. La mouche montre plutôt le côté périssable des aliments et de la vie, également.

Jan Van Os (1744 – 1808)

Peintre hollandais du XVIIIème siècle, né en 1744, il fait partie de la célèbre famille d’artistes Van Os.

En 1773, il est enregistré dans la confrérie des peintres.

En 1775, il épouse Susanne de La Croix, pastelliste.

Van Os est surtout connu pour ses natures mortes de fruits et de fleurs bien qu’il ait commencé sa carrière en peignant des paysages marins. Ses natures mortes sont peintes dans le style de Jan Van Huysum (peintre néerlandais, 1682-1749), les fleurs étant généralement présentées sur un rebord de marbre sur fond vert.

Il était également l’enseignant de ses enfants, Pieter, Maria Margaretha et Georgious, qui sont devenus également des artistes. Maria Margaretha est connue pour ses natures mortes de fruits et de fleurs. 

Le portrait ci-contre a été réalisé par Pierre Frederic de la Croix , le beau-père de Jan van Os en 1776.