L’association « Les rencontres de l’atelier » développe un programme d’interventions au centre de détention, en lien avec le musée Déchelette. Chaque édition est un succès, une rencontre réussie : rencontre avec une artiste, rencontre avec un groupe ou soi-même, rencontre avec la terre... Et également avec le musée que les participants visitent et dans lequel leurs créations sont exposées.

Édition 2019 : À tue-tête ! 

Avec l’atelier « À tue-tête » ! En juillet 2019, les participants ont travaillé autour du masque et de la tête. Ils sont partis des œuvres exposées dans Muséalies #2 pour développer leurs propres créations en terre au cours d’un stage. Les créations ont été exposées à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, les 21 et 22 septembre 2019 au musée Joseph Déchelette et ce fut un véritable succès !

 

__________________________________________________________________________________________________________________

Édition 2018 : Voyage au bout de la terre

200 kg de terre au centre de la pièce et une semaine pour la travailler... sans véritable projet, aller à la rencontre de l’autre... et choisir ce chemin vers l’inconnu.

Travailler l’argile, pour eux c’était manipuler ces fines particules, à la main, au pied, se jeter dans un corps à corps avec cette matière molle sans autre but que d’être présent à ce qui se passe. Il fallait du temps pour oser se salir, se dévoiler et continuer malgré ces choses étranges qui prennent forme.

Ce projet a été réalisé en juillet 2018 au centre de détention de Roanne avec la céramiste Anne Verdier et deux groupes de personnes détenues, femmes et hommes. Les sculptures ont été mises en couleur à la prison puis émaillées, et cuites au bois ou au gaz à 1300°C dans les fours de l’atelier d’Anne Verdier.