Pour commémorer le 60e anniversaire de la mort de Jean Puy en 1960, le Musée de Pont-Aven et le musée Joseph Déchelette de Roanne, sa ville natale, organisent en 2020 – 2021, une exposition Jean Puy / Ambroise Vollard centrée sur les relations de l’artiste avec le grand marchand Ambroise Vollard tout au long des vingt années de leur collaboration de 1905 à 1925.

UNE EXPOSITION ANNIVERSAIRE D'ENVERGURE

L’année 2020 marque le soixantième anniversaire de la mort de Jean Puy, peintre roannais reconnu internationalement comme l’un des grands peintres du mouvement Fauve et de l’art du début du XXe siècle.
À cette occasion, le Musée Joseph Déchelette et le Musée de Pont-Aven (Finistère, Bretagne) organisent conjointement une exposition consacrée à ce peintre moderne. Celle-ci se déploiera à Roanne, puis à Pont-Aven mettant en avant des prêts exceptionnels, issus de grands musées ou de collections particulières.

JEAN PUY, UN ROANNAIS SUR LA SCÈNE NATIONALE ET EUROPÉENNE

Jean Puy, né à Roanne en 1876, est arrivé presque par hasard à la peinture, peu avant ses 20 ans. Passionné, il y consacrera tout son temps. Amoureux de la vie, des femmes, de la nature et de la mer, ces thèmes irrigueront sa peinture. Il ne transigera jamais sur son style, sa recherche plastique, n’hésitant pas à affirmer son indépendance vis-à-vis de ses contemporains (Matisse par exemple). Ses oeuvres figurent aujourd’hui dans les collections de grands musées français et européens : La Piscine (Roubaix), Centre Pompidou (Paris), Musée du Petit Palais (Genève), Musée de l’Ermitage (Saint-Pétersbourg).

UN FAUVE ET SON MARCHAND

L’exposition s’intéresse aux relations que l’artiste a entretenues de 1905 à 1925 avec Ambroise Vollard, son marchand. Figure incontournable de l’art moderne, Ambroise Vollard a découvert et fait connaître de nombreux artistes comme Gauguin, Van Gogh, Cézanne, Renoir ou encore Picasso.

Arrivé à Paris en 1899, Jean Puy participe au Salon d’Automne de 1905 où se distinguent ceux que la critique a désignés comme « Fauves », en raison de leur usage de couleurs très vives, saturées et d’un dessin simplifié. Lors de ce Salon, Jean Puy est remarqué par Ambroise Vollard, aux côtés d’autres « Fauves » comme Matisse, Derain,
Manguin ou Marquet. Le collectionneur achète la totalité de l’atelier de l’artiste et le prend sous contrat durant une vingtaine d’années.

Cette amitié et cette relation professionnelle sont au coeur d’une exposition qui fait écho à l’actualité parisienne puisque le Musée du Petit Palais (Paris) ouvrira le 26 janvier 2021 une grande rétrospective consacrée à Ambroise Vollard.

OEUVRES INÉDITES

Pour illustrer la variété de la production de Jean Puy durant ces années de collaboration, l’exposition présente une sélection d’oeuvres ayant appartenu à la galerie Ambroise Vollard et conservées dans des musées ou des collections privées.

Portraits, modèles dans l’atelier, paysages, oeuvres graphiques : près d’une centaine d’oeuvres sera ainsi présentée au public, de façon inédite pour certaines, provenant de prêts internationaux pour d’autres. L’accent sera notamment mis sur la céramique, aspect peu connu de son travail : encouragé par Vollard, Jean Puy a collaboré avec le céramiste Metthey pour produire des pièces exceptionnelles, montrées pour pour la première fois dans une exposition.

Comité scientifique :

Claude Allemand, Conservateur général honoraire du patrimoine
Eric Moinet, Conservateur général du patrimoine
Les Amis de Jean Puy

Commissariat:

Claude Allemand, Conservateur général honoraire du patrimoine
Eric Moinet, Conservateur général du patrimoine

Un catalogue illustré sera publié.